John Mayer : Searching for everything (2017)

♥♥♥♥

Que l’on aime ou que l’on aime pas John Mayer, force est de constater que sa musique est remarquable au sens ou l’on sait tout de suite qu’il s’agit de lui. Notamment son timbre de voix qui est très vite reconnaissable. Il a clairement un univers personnel. Ce qui fait souvent la marque des meilleurs. Un univers dans lequel il a cette faculté de n’être jamais ennuyeux.

Dans cet album, Searching for everything, il a choisi d’être reposant, apaisant, soigné, voir sophistiqué.

Alors oui, il est loin du Blues qu’il a fréquenté plutôt au début de sa carrière et qu’il était capable de parfaitement interpréter mais cet album est intéressant et agréable à écouter !

Storyville : Bluest Eyes (1993)

♥♥♥♥

Vétérans de très nombreuses sessions de jam blues, les membres de Storyville sont tous des Texans natifs. Le bassiste Tommy Shannon et le batteur Chris Layton avaient joué dans Double Trouble de Stevie Ray Vaughan pendant dix ans avant la mort du bluesman en 1990, et tous deux sont passés aux Arc Angels avant de rencontrer les autres membres de Storyville. Le guitariste principal David Holt a joué sur le premier album des Mavericks et est apparu avec le guitariste rythmique David Grissom dans le groupe de soutien de Joe Ely. Grissom avait acquis sa première expérience de tournée avec John Mellencamp et les Allman Brothers. Le chanteur Malford Milligan, a chanté avec le groupe Austin Stick People avant la formation de Storyville.

« Bluest Eyes » met particulièrement en valeur la voix dominante de Malford Milligan, Il a une voix si riche, puissante et émouvante grâce à son éducation gospel. Sa voix vaut à elle seule l’achat de cet album, ajoutez à cela la section rythmique la plus chaude du Rock et cela vous donne un album High level !

Cet album gagné 6 awards en 1995 à l’ Austin Music Awards, incluant Best Band et Best Single. C’est mérité. Ce disque de rock, blues-rock, southern rock peu importe est a déguster au plus vite.

Leur double album live « Live at Antones » est également remarquable et fortement recommandé.

Janiva Magness : Stronger for it (2012)

♥♥♥♥

Dès le 1er morceau de cet album, j’ai de nouveau été accro de ce nouvel album de Janiva.  Une fois de plus, la voix de Janiva résonne avec une puissance et une honnêteté brute. Tous ses albums sont du « high level ».

J’ai été très impressionné par la puissance et l’émotion qui se déploient sur cet album.

Ecoutez par exemple « I won’t Cry », morceau lourd, poisseux, bayou qui vous colle à la peau. « Make it rain » ferait se déhancher un glaçon !

En plus de ces merveilleuses compositions, Magness s’autorise quelques reprises éblouissantes de Tom Waits, Matthew Sweet, Ike Turner, Shelby Lynne Moorer et Ray Wylie Hubbard, entre autres.

Javina aurait déclaré que 2011 était l’une des années les plus difficiles de sa vie et elle parvient, ceci explique cela ?, à  nous délivrer un nouvel album très inspiré.

Si vous n’avez jamais entendu parler de Janiva Magness, vous manquez vraiment quelque chose de très spécial. C’est quelqu’un qui a gagné le droit de chanter le blues comme elle les a certainement vécus. Diffusez la nouvelle, car elle EST la «vraie belle découverte» à faire.

IAN SIEGAL : Meat and Potatoes (2005)

R-8511219-1463081648-1246.jpeg

♥♥♥♥♥

Ian Siegal, c’est clairement pas un nom de bluesman (le gars est anglais) mais cet album est un superbe prolongement des styles Delta et Chicago blues teinté de R&B et de Louisiana funk. Ce gars a semble t-il été très influencé par Howlin Wolf.
Ian Siegal chante avec passion et un amour évident pour le Blues. Sa voix puissante est un croisement de Van Morisson et de Tom Waits.
L’album sonne comme un album sorti du Muscle Shoals Sound Studios.
Voici un grand, un très grand, album de blues qui se démarque clairement de ce qui sort le plus souvent ces derniers temps. Il ne sert à rien de courir trop vite, tout est dans le feeling …
Un conseil : Il faut fermer les radiateurs avant d’écouter et … pas la peine de s’asseoir avant de démarrer l’écoute