NILS LOFGREN : Face the music (2014)

61TRjpLGAPL._SL1500_

♥♥♥♥♥

Nils Lofgren est un chanteur et guitariste américain né le 21 juin 1951 à Chicago. Voila ce qui est dit sur Wikipedia.

En fait, ce gars est pour moi un des plus grands génie musical qu’il m’ait été donné d’écouter.

oui dans le fond, pourquoi Neil Young et Bruce Springsteen l’ont voulu comme guitariste… tout simplement parce que ce gars là à une inspiration à la guitare hors du commun.

Certains le qualifient de « musiciens des musiciens »

Pourquoi passer a côté de ce musicien multi-instrumentiste d’immense talent ?
Quand on cherche sur le Net, on parle de lui essentiellement en tant que guitariste de Springsteen mais il est bien plus que cela, à l’instar d’un James Dewar avec Robin Trower.

Nils Lofgren est avant tout à voir sur scène. Il y donne sa pleine mesure.

Mais depuis ses débuts dans les années 60 avec son groupe GRIN, il nous délivre avec régularité des galettes de grandes qualité.

Jusqu’à l’apothéose sortie en 2014 : FACE THE MUSIC

Un coffret composé de 9 CD (dont 2 avec des morceaux inédits), 169 titres et 1 DVD + un livret de 136 pages.

Le résumé de près de 50 ans de carrière
L’objet est cher … mais tellement jouissif !!

Autant vous dire que j’ai trouvé l’album à mettre en haut de la pile des albums à emmener sur une île déserte

Ce box est véritablement fabuieux. Il met en lumière l’immense talent de compositeur de NILS et la très grande variété de ses compos.
Et quel musicien ! qu’il soit à la guitare ou au piano notamment, il est toujours capable de vous tirer la larme à l’oeil
Techniquement, Nils Lofgren possède un jeu aussi atypique qu’un Jeff Beck ou un Knopfler mais contrairement à eux, il ne joue pas strictement mains nues, sans plectre, mais avec un onglet de pouce

Nils Lofgren est l’un des héros les plus méconnus du Rock

Il est grand temps de réparer cette erreur !

IAN SIEGAL : Meat and Potatoes (2005)

R-8511219-1463081648-1246.jpeg

♥♥♥♥♥

Ian Siegal, c’est clairement pas un nom de bluesman (le gars est anglais) mais cet album est un superbe prolongement des styles Delta et Chicago blues teinté de R&B et de Louisiana funk. Ce gars a semble t-il été très influencé par Howlin Wolf.
Ian Siegal chante avec passion et un amour évident pour le Blues. Sa voix puissante est un croisement de Van Morisson et de Tom Waits.
L’album sonne comme un album sorti du Muscle Shoals Sound Studios.
Voici un grand, un très grand, album de blues qui se démarque clairement de ce qui sort le plus souvent ces derniers temps. Il ne sert à rien de courir trop vite, tout est dans le feeling …
Un conseil : Il faut fermer les radiateurs avant d’écouter et … pas la peine de s’asseoir avant de démarrer l’écoute

BB KING : Live at the regal (1965)

king-b10

♥♥♥♥♥

Il ne fait pour moi aucun doute que cet album fait parti des meilleurs albums de Blues, et tous genres confondus
BB King est au sommet de son art. Lucille gémit, couine, vibre et nous aussi
On y retrouve dix titres exceptionnels comme « You Upset Me Baby », « Please Love Me » ou « Everyday I Have The Blues ».
L’album témoigne d’une étreinte viscérale entre BB et son public.
Un seul regret : la durée beaucoup trop courte mais où chaque seconde se déguste.